Au-delà des frontières pour sauver des œuvres nées des bombardements atomiques
En août 1945, des bombes atomiques ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki, tuant des centaines de milliers de personnes. Maruki Iri, peintre né à Hiroshima, et sa femme, Maruki Toshi, ont été témoins de la dévastation et ont passé plus de 30 ans à créer une série de peintures, connue sous le nom de «Panneaux de Hiroshima». Les peintures ont été exposées dans plus de 20 lieux à travers le monde, transmettant aux gens des leçons de la dévastation de la guerre. Cependant, les panneaux risquent de s'abîmer, car le musée privé où ils sont exposés vieillit. Le nombre de visiteurs a également diminué, en raison de la pandémie de coronavirus. Quelles mesures sont prises pour préserver ces œuvres d'art importantes pour les générations futures? (Ce programme a été diffusé le 6 août 2020)
"Panneaux de Hirosima", l'un des quinze tableaux dépeignant la dévastation du bombardement atomique
La galerie Maruki a été ouverte en 1967 dans la préfecture de Saitama pour présenter les panneaux dans une exposition permanente
Maruki Iri et sa femme, Maruki Toshi, ont créé ensemble les "Panneaux de Hiroshima"