Prévention des catastrophes pour les étrangers du Japon (1ère partie) : les Chinois et les Brésiliens
En plus des risques de catastrophe auxquels sont confrontés les Japonais, les résidents étrangers de l'Archipel ont, ces dernières années, des problèmes qui leur sont spécifiques. Une équipe de recherche de l'université Keio a mené une enquête dans différentes communautés pour saisir leur réalité et évaluer leurs besoins. Nous présentons les résultats en deux émissions. La première se concentre sur les communautés chinoise et brésilienne.(Cette émission a été diffusée le 12 fevrier 2020)
Des étudiants: interview de Duan Yuezhong, qui promeut les échanges entre Chinois résidents et Japonais
Un lieu d'échanges entre Japonais et Chinois est ouvert tous les dimanches dans un parc de Tokyo
Des informations en différentes langues, notamment le portugais, ont été données lors d'exercices de prévention à Joso, dans la préfecture d'Ibaraki
Séminaire avec Rajib Shaw, professeur de l'université Keio, spécialiste de la prévention des catastrophes, et coordinateur de l'enquête