Ralentissement de la progression des contaminations au COVID-19 dans la majorité des départements japonais

Le nombre moyen de cas de coronavirus recensés au Japon sur une période de sept jours a augmenté pendant six semaines consécutives, mais le rythme de l’augmentation ralentit dans la plupart des départements.

Le bilan national pour la période de sept jours allant jusqu’à jeudi est en hausse de 8 % par rapport à la semaine précédente.

La moyenne quotidienne est d’environ 87 000, soit 6 600 de plus que la semaine précédente.

Le nombre de cas a augmenté dans 40 des 47 préfectures du pays, mais le rythme de progression a diminué dans 37 d’entre elles.

Hokkaido a enregistré 1038 cas pour 100 000 habitants, le chiffre le plus élevé de tous les départements. La moyenne quotidienne des cas est d’environ 7750.

Tokyo compte près de 440 cas pour 100 000 habitants, avec une moyenne quotidienne de 8770 cas.

Un membre du groupe consultatif gouvernemental sur le coronavirus, Tateda Kazuhiro, estime que le risque d’une recrudescence des cas comme ceux observés deux fois cette année est moindre.

Selon lui, cela est probablement dû au fait qu’un certain nombre de personnes sont immunisées contre le sous-variant Omicron BA.5 qui reste dominant.

Mais il prévient qu’une poussée soudaine pourrait se produire si un nouveau variant devenait prévalent, et il invite les gens à rester vigilants au cours des prochaines semaines.