200 avocats se regroupent pour aider au Japon les victimes de l’ex-Église de l’Unification

Plus de 200 avocats à travers le Japon ont formé un nouveau groupe pour venir en aide à ceux qui estiment avoir subi des préjudices de la part de l’ancienne Église de l’Unification.

L’organisme religieux est accusé de solliciter des dons importants de la part de ses adeptes et de recourir à des pratiques commerciales déloyales appelées « ventes spirituelles ».

Le groupe d’avocats est soutenu par la Fédération japonaise des associations du barreau. Il donnera des consultations juridiques et négociera avec l’ex-Église de l’Unification pour aider les victimes si les faits sont confirmés.

Jeudi à Tokyo, des membres du groupe ont annoncé en conférence de presse que plus de 300 consultations ont été effectuées auprès de la fédération. Certaines d’entre elles ont été faites par l’intermédiaire de centres locaux de soutien juridique, car elles nécessitent le soutien d’avocats pour être résolues.

Le groupe prévoit de répartir ses membres entre les barreaux départementaux. Il affirme qu’ils mèneront des négociations collectives avec l’ex-Église de l’Unification.

Les avocats disent qu’ils pourraient envisager des poursuites judiciaires si les négociations aboutissaient à un échec.

Le groupe prévoit d’accepter les demandes de consultation à partir du 1er décembre.