Vladimir Poutine souligne l'unité entre les anciennes républiques soviétiques de l’OTSC

Vladimir Poutine a fait valoir l’union des anciennes républiques soviétiques dans l’Organisation du traité de sécurité collective, une alliance qui partage une histoire commune.

Mercredi, le président russe a prononcé un discours à Erevan, la capitale de l'Arménie, à l’occasion d'une réunion au sommet entre les pays membres de l'OTSC, une alliance militaire d'anciennes républiques soviétiques, dirigée par la Russie.

Il a déclaré que les pays membres de l'organisation sont fermement unis par l'histoire commune de leur victoire dans la « Grande guerre patriotique » .

Le président kazakh, quant à lui, a appelé à la paix en Ukraine par le biais de négociations. Pour Kassym-Jomart Tokaïev, le moment est venu de rechercher collectivement une formule de paix en Ukraine. Il a ajouté que toute guerre se termine par des négociations de paix et que toutes les chances doivent être saisies pour parvenir au moins à une trêve.

Le chef d’État kazakh avait déjà exprimé des réserves vis-à-vis de la Russie. En juin, il a déclaré à Vladimir Poutine qu'il ne reconnaîtrait pas la déclaration d'indépendance de deux régions de l'est de l'Ukraine par les forces pro-russes.

Alors que l'invasion de l'Ukraine se poursuit, certains pays membres de l'OTSC auraient pris leurs distances face à Moscou.

Le discours du chef du Kremlin lors de la rencontre est interprété comme une tentative de consolider les liens entre les pays de l'organisation, que Vladimir Poutine considère comme relevant de la sphère d'influence de son pays.