Le premier ministre japonais admet des lacunes dans les reçus joints comme dépenses de campagne

Le premier ministre japonais Kishida Fumio admet des lacunes dans la présentation des dépenses de son bureau de campagne, concernant les élections parlementaires qui ont eu lieu l'année dernière.

L'édition en ligne de l'hebdomadaire Shukan Bunshun a rapporté que le bureau du chef du gouvernement a joint 94 reçus sans destinataire ni détail à sa liste de dépenses.

Selon le magazine, cela pourrait constituer une violation de la loi électorale japonaise.

Jeudi, s’exprimant devant la presse, le premier ministre japonais a déclaré qu'il avait confirmé le caractère approprié des dépenses de la campagne, comme indiqué sur le rapport de dépenses, mais que les reçus joints présentaient des lacunes.

Il a expliqué que le responsable avait déduit l'objet des reçus en regardant le nom de la personne qui les avait émis, et avait ensuite rempli le contenu du rapport en conséquence. Cependant, toujours selon lui, la personne responsable n’a pas mentionné les détails sur les reçus en question.

Kishida Fumio a déclaré qu'il avait donné des instructions à son bureau pour s'assurer que des erreurs de ce type ne se reproduiront pas.