Les Ukrainiens face à un hiver mortel après les attaques russes

Le peuple ukrainien a été témoin de frappes de missiles russes qui ont détruit plus de la moitié de la capacité de production énergétique du pays.

Les résidents essaient donc d'économiser de l'énergie en amassant des vêtements, des couvertures et d'autres façons de se tenir au chaud. Ils ont été informés que les coupures de courant allaient se poursuivre jusqu'à fin mars.

Volodymyr Kudrytskyi, le président de la compagnie énergétique nationale Ukrenergo, a déclaré mardi à Kyiv que l'ampleur des dégâts sur les infrastructures énergétiques était « colossale ».

Il a indiqué que les autorités ont eu besoin de temps pour rétablir le courant après chaque barrage de missiles. Selon lui, toutefois, la plupart des Ukrainiens n'auront pas à évacuer.

Malgré tout, l'Organisation mondiale de la santé avertit que l'hiver « menacera la vie » de millions de personnes.
Elle dit avoir comptabilisé plus de 700 attaques sur des établissements de santé depuis le début de l'invasion, ajoutant qu'elles sont une « violation des lois humanitaires internationales et des règles de la guerre ».

Plus tôt ce mois-ci, les troupes ukrainiennes ont libéré le port de Kherson. Les autorités locales font ce qu'elles peuvent pour « rendre la ville à ses habitants » mais les dirigeants du pays ont tout de même commencé à offrir aux personnes âgées et vulnérables, ainsi qu'aux femmes et aux enfants d'être transportés vers d'autres pays.