La JAXA renonce à faire atterrir la sonde Omotenashi sur la Lune

L'agence spatiale japonaise a renoncé à faire atterrir sa sonde Omotenashi sur la surface de la Lune.

L'atterrisseur lunaire non habité n'a pas réussi à établir des communications stables avec le centre de contrôle sur Terre, après son décollage à bord de la fusée Space Launch System de la NASA depuis le Centre spatial Kennedy la semaine dernière.

Les responsables de l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale avaient déclaré qu'ils tenteraient de corriger la trajectoire de l'engin avant son passage près de la Lune et de ralentir sa vitesse afin d'essayer de le faire atterrir sur la surface lunaire vers 23h55 lundi, heure du Japon.

Mais les responsables ont annoncé mardi vers 2 heures du matin qu'ils avaient abandonné ce plan, affirmant qu'ils n'avaient constaté aucune amélioration des communications avec la sonde.

Les responsables ont expliqué que l'engin ne pouvait pas charger ses batteries, car son panneau solaire mal orienté ne recevait pas la lumière du soleil.

Un atterrissage réussi de la sonde Omotenashi aurait fait du Japon le quatrième pays à poser un engin spatial sur la surface lunaire, après l'ancienne Union soviétique, les États-Unis et la Chine.

L'agence prévoit toujours d'utiliser la sonde Omotenashi pour d'autres missions planifiées, notamment la mesure des niveaux d'exposition aux radiations dans l'espace, si elle parvient à améliorer les communications avec la sonde.