Avertissement nord-coréen avant la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

La plus haute diplomate de la Corée du Nord a fait savoir que Pyongyang « surveille les mouvements des États-Unis et du Conseil de sécurité de l'ONU dans une claire perspective de contre-mesures ».

La ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, a publié cette déclaration dimanche, à la veille d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies.

Les membres du Conseil devraient évoquer le lancement par la Corée du Nord d'un missile intercontinental Hwasong-17, vendredi. Ce nouvel ICBM pourrait atteindre n'importe quelle zone aux États-Unis.

Dans sa déclaration, Mme Choe a reproché à Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU, « sa connivence avec les États-Unis et leurs forces vassales, à l'égard de l'exercice de la souveraineté inviolable de la Corée du Nord, pour faire pression sur elle ».

« Cela prouve clairement qu'il est une marionnette des États-Unis », a-t-elle ajouté.