Les Philippines mettent un terme à leurs discussions sur la prospection énergétique conjointe avec la Chine

Le ministre philippin des Affaires étrangères, Teodoro Locsin, a indiqué que son pays avait mis un terme aux discussions avec la Chine concernant une prospection conjointe gazière dans la mer de Chine méridionale.

Le ministre philippin a déclaré dans un discours jeudi à Manille, que le président sortant Rodrigo Duterte avait ordonné l’arrêt complet des discussions.

Les Philippines et la Chine ont un désaccord territorial en mer de Chine méridionale. En 2018, M. Duterte a signé un mémorandum avec le président chinois Xi Jinping pour une prospection conjointe des ressources.

La Chine à plus tard proposé un projet conjoint dans la zone économique exclusive des Philippines. Une des conditions avancées par Pékin était de mettre de côté le jugement d’un tribunal international qui rejetait les revendications chinoises de la majeure partie de la mer de Chine méridionale.

Les deux pays débattaient de la façon de réaliser ce projet.

M. Locsin a déclaré : « Trois ans sont passés et nous n’avons toujours pas atteint notre objectif de développement des ressources pétrolières et gazières si indispensables aux Philippines. Nous ne sacrifierons pas même une once de notre souveraineté pour y parvenir. »

Il a également appelé la prochaine administration à protéger la souveraineté du pays.

Le président élu Ferdinand Marcos Jr. doit prendre ses fonctions le 30 juin.