Okinawa marque le 77ème anniversaire de la fin des combats livrés durant la Seconde Guerre mondiale

Le département méridional d'Okinawa, au Japon, marque ce jeudi le 77ème anniversaire de la fin des féroces combats au sol dont il fut le théâtre aux derniers jours de la Seconde Guerre mondiale.

Les affrontements entre les forces japonaises et américaines, en 1945 à Okinawa, ont fait plus de 200 000 morts. Un habitant sur quatre y a laissé la vie.

Le 23 juin est considéré comme le dernier jour de la lutte organisée par l'armée japonaise. Tous les ans, le département organise ce jour-là une cérémonie au parc du Mémorial de la paix dans la ville d'Itoman, en hommage aux personnes disparues.

La transmission du souvenir de la guerre aux nouvelles générations relève de plus en plus du défi.

En octobre 2020, près de 90 % de la population locale était née après la Seconde Guerre mondiale.

Les grottes, qui ont joué un rôle fondamental durant le conflit, sont visitées par les étudiants dans le cadre des programmes de sensibilisation à la paix. Certaines d'entre elles sont toutefois devenues inaccessibles, car elles sont détériorées.

L'année 2022 marque le cinquantième anniversaire de l'émancipation d'Okinawa de l'administration américaine d'après-guerre.

Avant la rétrocession, la population locale souhaitait que la région devienne une zone pacifique et libérée des bases militaires américaines. Cependant, 70 % de ces bases restent concentrées dans le département méridional de l'Archipel.