L’ONU déplace le lieu de la rencontre de la COP15 sur la biodiversité de la Chine au Canada

Les Nations unies indiquent qu’elles déplaceront le lieu de la rencontre des discussions sur la biodiversité de la Chine au Canada à la suite de retards liés à la pandémie.

La Convention onusienne sur la diversité biologique, connue sous le nom de COP15, a été reportée sur fond de recrudescence du nombre de cas de Covid-19 en Chine.

Présidée par la Chine, la COP15 a pour but d’adopter un nouveau cadre de travail sur la biodiversité pour remplacer celui décidé en 2010, avec une date limite fixée à 2020, lors de la conférence d’Aichi au Japon. Les Objectifs d’Aichi pour la biodiversité devaient permettre d’arrêter le déclin du nombre d’animaux sauvages et la destruction des forêts, mais beaucoup de ces objectifs n’ont pas été atteints.

La rencontre était initialement prévue à Kunming, dans le sud-ouest de la Chine en 2020, mais a été reportée. Après une réunion en ligne en octobre 2021, une rencontre en personne avait été prévue à Kunming d’avril à mai de cette année.

La rencontre a cependant été reportée une nouvelle fois alors que le nombre de cas de contamination augmentait.

Le secrétariat de l’ONU a indiqué mardi que la COP15 aurait lieu du 5 au 17 décembre à Montréal.

La Chine présidera la rencontre. Le secrétariat de l’ONU a apparemment donné la priorité à une rencontre en personne pour adopter un nouvel objectif.