Des flottes russes et chinoises aperçues naviguant autour du Japon

Les Forces maritimes japonaises d’autodéfense ont confirmé que cinq bateaux de la marine russe ont navigué dans la mer du Japon, après être passés par le détroit de Tsushima mardi matin.

Le détroit est un passage maritime international où les navires étrangers, dont les navires de guerre, sont autorisés à naviguer.

Les cinq bateaux ont rejoint dimanche la mer de Chine orientale après être passés dans les eaux entre deux îles du département d’Okinawa dans le sud du Japon.

Des sources du ministère japonais de la Défense précisent que les navires auraient participé à un exercice à grande échelle dans l’océan Pacifique. Le ministère russe de la Défense avait indiqué qu’il procèderait à des exercices ce mois-ci impliquant plus de 40 navires.

Les FAD maritimes ont aussi aperçu trois navires chinois naviguant dans les eaux entre deux îles d’Izu et se dirigeant vers l’ouest, tôt mardi.

Les trois navires se sont séparés en deux groupes pour passer par les détroits de Soya et de Tsugaru, vers l’est. Ils se sont ensuite dirigés vers le sud, au large de Chiba, comme l’ont fait les cinq navires russes.

Les deux détroits sont, comme celui de Tsushima, des voies navigables internationales.

Le ministère japonais de la Défense analyse les raisons de ces déplacements tout en surveillant leurs activités.