Le ministère des Communications publie un rapport sur les risques liés aux tempêtes solaires

Le ministère japonais des Communications a rédigé un rapport sur les impacts possibles d’éruptions de grande échelle à la surface du soleil, appelées tempêtes solaires, notamment les interruptions des communications sans fil.

L’activité solaire est cyclique et devrait s’intensifier autour de 2025. Le nombre d’éruptions devrait alors augmenter.

Le rapport, publié mardi par un panel d’experts du ministère, décrit le pire scénario envisagé, où les tempêtes solaires pourraient perturber le champ magnétique terrestre.

Les réseaux de téléphonie mobile et les services de diffusion télévisés pourraient être interrompus pendant deux semaines. Le fonctionnement des systèmes de GPS des véhicules pourrait aussi être perturbé, car la précision des satellites risquerait d’être affectée.

En l’absence de mesures préventives, les installations électriques pourraient aussi dysfonctionner et causer des coupures de courant.

Le rapport recommande l’introduction de prévisions et d’alertes centrées sur les impacts sociaux. Il souligne aussi que, dans des domaines comme les télécommunications, les fréquences pouvant être perturbées facilement devraient être évitées et que des alternatives devraient être mises en place, comme le téléphone fixe.

Ishii Mamoru, de l’Institut national du Japon pour les technologies de l’information et de la communication, explique qu’il veut que les entreprises soient conscientes des risques et renforcent progressivement leurs infrastructures.