Le combat pour Severodonetsk s’étend aux zones environnantes

La Russie continue son offensive pour le contrôle de la région de Luhansk, dans l’est de l’Ukraine.

Jusqu’à présent, les soldats et l’artillerie russes n’ont pas réussi à déloger les défenseurs ukrainiens qui tiennent toujours le dernier bastion de la région dans la ville assiégée de Severodonetsk.

Le gouverneur de Luhansk explique que les Russes font une poussée vers les zones environnantes et ont commencé à bombarder la ville de Lysychansk, située face à Severodonetsk, de l’autre côté de la rivière.

Par ailleurs, Moscou a annoncé qu’elle avait répliqué après plusieurs attaques sur des installations pétrolières et gazières contrôlées par la Russie en mer Noire.

Le ministère russe de la Défense rapporte qu’il a lancé des missiles sur un terrain d’aviation ukrainien dans la région d’Odesa et détruit un hangar où étaient stockés des drones.

Le président russe Vladimir Poutine était au Kremlin mardi, alors que la bataille fait rage. Il a participé à une cérémonie de remise des diplômes de futurs responsables de la défense et des renseignements.

Le président russe a annoncé pendant la cérémonie que la Russie se préparait à déployer des équipements militaires de pointe et prévoyait d’utiliser de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux et des systèmes sol-air d’ici la fin de l’année.

Mardi, le procureur général des États-Unis, Merrick Garland, s’est rendu en Ukraine. C’est l’un des derniers hauts responsables occidentaux à avoir visité le pays en guerre.

Il a rencontré son homologue ukrainien, Viktor Benedict, à qui il a déclaré que les États-Unis avaient mis en place une équipe spéciale de soutien à l’Ukraine, qui collecte et analyse des preuves sur les crimes de guerre commis par les forces russes.