Le secteur de la sidérurgie se met au vert au Japon

Les principaux groupes sidérurgiques du Japon expérimentent de nouvelles méthodes de production pour réduire leur empreinte carbone.

Kobe Steel se tourne vers le gaz naturel à la place du charbon à coke, dont l’usage est plus courant. Selon l’entreprise, cela permet de réduire les émissions de CO2 de 20 %. Toyota a déjà commencé à utiliser l’acier écologique ainsi produit pour la construction d’une voiture de course à hydrogène en cours de test.

La sidérurgie est responsable d’environ 13 % des émissions de carbone du pays. D’après Kobe Steel, les entreprises du secteur sont sous pression pour réduire drastiquement leurs rejets de carbone, et Kobe Steel compte s’appuyer sur toutes les technologies du groupe pour honorer sa part.

Dans d’autres entreprises, l’utilisation du chauffage électrique pour recycler la ferraille se propage. Cette méthode est plus écologique que les hauts fourneaux.

Nippon Steel prévoit d’employer des fourneaux à arc électrique dès l’année fiscale 2023, afin de produire de l’acier de haute qualité. JFE Steel va lui emboîter le pas en 2024.