Des survivants de la bombe A participent au forum de l'ICAN sur l'interdiction des armes nucléaires

Des survivants japonais de la bombe atomique, connus sous le nom de « hibakusha », ont participé à un forum international sur les armes nucléaires, afin de faire entendre leur voix.

Des hibakusha et de jeunes citoyens japonais originaires des villes d'Hiroshima et de Nagasaki, victimes des bombardements atomiques, ont participé dimanche au forum, dans la ville de Vienne. Il était parrainé par la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires.

L'événement s’est déroulé en prélude à la première réunion des États impliqués dans le Traité des Nations unies sur l'interdiction des armes nucléaires, qui débutera mardi.

Ieshima Masashi, qui a survécu au bombardement atomique d'Hiroshima en 1945 à l'âge de 3 ans, a évoqué durant le forum le témoignage de ses parents. Le souffle de la bombe aurait ainsi brisé les fenêtres et arraché la toiture de leur domicile. Tout le corps de sa mère était criblé de bris de verre.

Kido Sueichi a été exposé à l'explosion de la bombe à Nagasaki lorsqu'il avait cinq ans. Il a observé que les personnes mortes avec leur famille à leur chevet ne représentaient que 4 % de toutes les victimes de la bombe atomique, les autres ayant péri seules, sans dire adieu à leurs proches.

Les hibakusha ont évoqué la misère causée par les armes nucléaires et souligné la nécessité de leur abolition.