Un site d'évaluation japonais de restaurants est jugé pour violation de la loi anti-monopole

Le tribunal d’instance de Tokyo a statué qu'un site internet populaire d'évaluation de restaurants avait violé la loi anti-monopole en modifiant son système d'évaluation, ce qui a entraîné une baisse des ventes pour une chaîne de restaurants.

Le tribunal a ordonné jeudi à Kakaku.com, l'exploitant du site Tabelog, de verser l'équivalent de plus de 280 000 dollars en dédommagement à l'exploitant de la chaîne de restaurants de barbecue Hanryumura.

Hanryumura poursuivait Kakaku.com pour obtenir des dommages et intérêts équivalant à environ 4,5 millions de dollars afin de compenser la baisse de son chiffre d’affaires. Le plaignant affirmait avoir perdu plus de 5000 clients par mois après que Tabelog a modifié l'algorithme informatique de son système de notation il y a trois ans. Il a déclaré que le changement avait uniformément abaissé les points accordés à toutes les chaînes de restaurants.

Dans sa décision de jeudi, le juge Hayashi Fumitaka a souligné que les restaurants dépendent largement du site d'évaluation pour leurs activités et qu'ils n'ont donc pas d'autre choix que d'accepter toutes les demandes du site.

Le juge a déclaré que ce changement était injuste, qu'il désavantageait les restaurants et constituait un abus de position dominante en violation de la loi anti-monopole.

Lors d'une conférence de presse, l'avocat de Hanryumura a estimé que le jugement avait pris en compte la quasi-totalité des arguments.

Kakaku.com a déclaré sur son site internet qu'il examinerait le jugement en détail avant de décider de la manière de réagir.