Visite des dirigeants de l’UE à Kyiv

Les dirigeants des principales économies européennes se sont rendus à Kyiv pour exprimer leur soutien à l’Ukraine. Ils ont clairement affirmé qu’ils appuieraient sa candidature d’adhésion à l’Union européenne, sur fond d’intensification de l’offensive russe.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré : « Nous avons évoqué ensemble notre volonté de confirmer par les actes, au-delà des mots, que l’Ukraine fait partie de la famille européenne. »

Le chancelier allemand a, lui, affirmé : « Au Conseil européen, je vais prôner une position unifiée. L’Allemagne est pour une décision positive en faveur de l’Ukraine. »

Les dirigeants de l’UE vont aborder vendredi la question de l’adhésion de l’Ukraine à l’UE, même si la procédure pourrait encore durer de longues années.

De leur côté, les Ukrainiens ont remercié les Européens pour leur soutien, mais ont critiqué le fait qu’ils n’ont reçu qu’une fraction des armes dont ils ont besoin.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a assuré que plus la livraison d’armes puissantes serait rapide, plus vite se ferait la libération du peuple.

« L’agression russe contre l’Ukraine est une agression de toute l’Europe, de l’Europe unie, de chacun d’entre nous et de nos valeurs. Nous devons faire face, unis », a-t-il ajouté.

Les dirigeants européens se sont aussi rendus à Irpin, une ville où d’intenses combats ont eu lieu dans les premières semaines de l’invasion.

Le chancelier allemand a affirmé qu’Irpin était devenue le « symbole d’une cruauté inimaginable », mais les lignes de front ont pour la plupart bougé vers l’est du pays.

Les forces russes essayent de prendre Severodonetsk en attaquant depuis plusieurs directions. Elles ont détruit les principaux ponts d’accès à la ville, mais le maire indique que celle-ci n’est pas encore complètement isolée.