La BDJ se réunit sur fond d'inquiétudes liées à la hausse des prix et à la dépréciation du yen

La Réserve fédérale américaine ayant relevé son taux d'intérêt directeur de trois quarts de point de pourcentage, l'attention se focalise désormais sur la future déclaration du gouverneur de la Banque du Japon lors de la réunion prévue vendredi.

Les responsables politiques ont entamé ce jeudi une réunion de deux jours. Le gouverneur de la BDJ, Kuroda Haruhiko, a indiqué à plusieurs reprises qu'il maintiendrait le cap en vue de relancer l'économie japonaise, très affectée par la pandémie. Les responsables présents à la réunion devraient confirmer cette politique.

L'impact de l'affaiblissement rapide du yen est également à l'ordre du jour. La monnaie japonaise a récemment atteint son plus bas niveau en 24 ans par rapport au dollar américain. Les responsables politiques devraient donc examiner les effets sur l'économie nippone et sur les prix des produits de première nécessité.

M. Kuroda estime que le yen, à son niveau actuel, accroît les incertitudes et a un impact négatif sur l'économie. Il ajoute que cette tendance rend difficile l'élaboration de projets pour les entreprises.

On s'attend à de nouvelles hausses des taux d'intérêt aux États-Unis. Le yen pourrait donc dévisser davantage, par rapport au dollar, si les responsables de la BDJ maintiennent cette semaine le cap de leur politique monétaire. Il est à craindre que cet écart grandissant entre les taux d'intérêt ne finisse par nuire à l'économie japonaise.