Au Japon, la hausse des prix affecte les foyers à faible revenu

Les résultats d’une nouvelle étude montrent à quel point la hausse des prix affecte les foyers à faible revenu au Japon. Plus de la moitié des personnes sondées expliquent avoir été obligées de réduire le nombre de repas pour leurs enfants.

L’organisation à but non lucratif Kidsdoor, basée à Tokyo, a interrogé près de 1400 foyers à faible revenu avec des enfants scolarisés jusqu’au lycée. L’enquête a duré cinq jours, jusqu’à mardi.

85 % des personnes interrogées ont expliqué que la hausse des prix rendait leur vie « plus difficile », la moitié de ces dernières précisant « beaucoup plus difficile ».

64 % ont indiqué qu’elles ne pouvaient plus se permettre de donner à leurs enfants des repas équilibrés. 60 % ont ajouté qu’elles devaient donner moins de repas à leurs enfants et 37 % qu’elles ne pouvaient plus acheter de viande ou de poisson.

Kidsdoor prévoit de fournir une aide alimentaire aux familles en difficulté avec des enfants à partir de juillet. Elle lancera une campagne de financement participatif pour collecter des dons à partir de lundi prochain.