Une employée chinoise de Bloomberg reste portée disparue

Selon des éditeurs de Bloomberg News, une employée chinoise qui était détenue pour allégations de violation de sécurité a été libérée. Mais ils ne sont pas parvenus à la contacter, plusieurs mois après sa libération.

Les autorités de Pékin ont escorté Haze Fan hors de son domicile en décembre 2020. Elles l’ont arrêtée l’année suivante pour suspicion de crimes mettant en danger la sécurité nationale.

Selon les responsables de l’ambassade chinoise à Washington, elle a été libérée sous caution en janvier dernier.

Le mois dernier, ils ont publié un communiqué indiquant que son cas était toujours sous investigation. Selon eux, ses droits sont « totalement protégés » et son cas n’a rien à voir avec son statut « d’employée d’un média étranger ».

Les éditeurs de Bloomberg ont déclaré qu’ils font tout leur possible pour aider Mme Fang et sa famille.