L’assaut russe sur Severodonetsk rappelle les horreurs de Mariupol

Les troupes russes continuent leur offensive pour gagner le contrôle de la ville de Severodonetsk, dans l’est de l’Ukraine. D’après les autorités ukrainiennes, plus de 500 personnes se sont réfugiées dans une usine de produits chimiques. Elles craignent que les Russes assiègent le site, comme ils l’ont fait pour l’aciérie de Mariupol.

Les forces russes ont détruit les ponts. Les civils sont donc dans l’impossibilité d’évacuer. Les responsables de la Défense à Moscou ont déclaré qu’un couloir humanitaire serait ouvert, et que les soldats ukrainiens devraient arrêter de résister inutilement et se rendre.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelenskyy, qualifie la situation de carnage. Il a souligné qu’à nouveau, l’assaut intense sur Severodonetsk et ses environs faisait un grand nombre de victimes, une cause de souffrance pour l’ensemble du peuple ukrainien.

M. Zelenskyy a renouvelé son appel aux alliés à fournir des armes anti-missiles modernes, ajoutant qu’aucune excuse ne peut justifier les retards.

Ce mercredi, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, va présider une rencontre avec les représentants de dizaines de pays. Les membres du Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine vont discuter pour déterminer comment soutenir le pays.