La capacité de production des centrales thermiques chute au Japon

En matière d’énergie, le Japon s’éloigne peu à peu du thermique, sur fond de transition mondiale vers les énergies renouvelables. Cela soulève cependant des inquiétudes au sujet de possibles pénuries d’électricité.

Selon des sources officielles du secteur, la capacité de production d’électricité thermique a chuté de 15 millions de kilowatts au cours des cinq dernières années, alors que de plus en plus de centrales sont fermées ou qu’elles tournent au ralenti. C’est l’équivalent de la production nécessaire à 5,4 millions de ménages.

Les profits générés par l’énergie au charbon, au pétrole ou au gaz naturel sont de moins en moins élevés, et il devient difficile d’attirer les investissements dans les centrales thermiques, qui émettent des gaz à effet de serre.

Pour Takeuchi Sumiko, experte en politiques énergétiques à l’Institut international de l’environnement et de la sécurité, le Japon devrait mettre en place des stratégies pour préserver ces centrales, qui pourraient compenser les insuffisances des énergies renouvelables.

Le gouvernement prévoit, pour la première fois en sept ans, de demander à la population et aux entreprises d’économiser l’électricité autant que possible pendant l’été, en prévision d’une éventuelle pénurie.