La conférence de l’OMC aborde la sécurité alimentaire

Les membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) semblent faire des progrès sur un accord concernant la sécurité alimentaire.

Les ministres qui participent à la conférence de l’OMC en cours à Genève cherchent à trouver un accord qui interdirait aux nations du monde d’imposer des restrictions sur leurs exportations de denrées alimentaires.

Lundi, la deuxième journée de la rencontre, ils ont abordé des thèmes spécifiques, notamment la sécurité alimentaire et les solutions face à la hausse des prix qui résulte de perturbations des chaînes d’approvisionnement liées à la pandémie de Covid-19 et à l’invasion russe en Ukraine.

D’après les rapports, les participants s’approchent d’un accord qui obligerait les nations à maintenir leur marché alimentaire ouvert et interdirait les restrictions non nécessaires, dans le cadre des règles énoncées par l’OMC.

Les représentants cherchent également à parvenir à un accord qui privilégierait le Programme alimentaire des Nations unies, en exonérant ses achats à des fins humanitaires des restrictions sur les importations.

Les ministres ont mentionné les conséquences de la pandémie et la nécessité d’une distribution équitable de vaccins et de matériel médical. Ils ont aussi discuté de la levée des brevets sur les vaccins, qui permettrait aux pays émergents de les produire eux-mêmes.

L’OMC prévoit de publier une déclaration ministérielle à l’issue de la rencontre, qui se termine mercredi.