Les États-Unis et leurs alliés continuent d’exercer des pressions sur la Corée du Nord

Les dirigeants américains et leurs alliés espèrent dissuader les autorités nord-coréennes de procéder à de nouveaux essais de missiles et à d’autres provocations. Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a rencontré le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Park Jin lundi à Washington pour discuter de leur « dissuasion élargie. »

Selon M. Blinken, leur objectif est de parvenir à une « région pacifique et stable. » Il a déclaré qu’ils « continueraient de faire pression » jusqu’à ce que les autorités de Pyongyang changent de cap.

M. Park a déclaré que toute provocation, notamment un essai nucléaire, serait accueillie par une « réponse unie et ferme. »

MM. Blinken et Park ont indiqué qu’ils étaient toujours ouverts au dialogue. Mais ils ont rétabli un groupe stratégique conçu pour dissuader la Corée du Nord. Ils ont aussi réintroduit un accord de partage de renseignements militaires conclu avec le Japon, le GSOMIA.

Le mois dernier, l’administration Biden a imposé de nouvelles sanctions à l’encontre de la Corée du Nord. D’après M. Blinken, les États-Unis sont disposés à en ajouter d’autres.