Japon : reprise de la plupart des festivals d'été et des feux d'artifice, après trois ans d’interruption

La plupart des festivals traditionnels et des feux d'artifice qui colorent l'été japonais vont être à nouveau organisés pour la première fois depuis trois ans, suite à la levée des restrictions liées au coronavirus.

La NHK a interrogé les organisateurs de 38 événements majeurs à travers le Japon. Les organisateurs de 26 événements, soit 68 %, ont déclaré qu'ils auraient lieu cet été pour la première fois en trois ans.

Le festival Nebuta d'Aomori, le festival Gion de Kyoto et le Hakata Gion Yamakasa de Fukuoka sont parmi ceux qui se dérouleront à peu près à la même échelle qu'avant la pandémie.

Le festival d'Aomori présente d'énormes chars à lanternes et celui de Kyoto des défilés de grands chars décorés. L'événement de Fukuoka est connu pour ses processions animées de personnes portant des chars sur leurs épaules.

Les grands feux d'artifice qui attirent des foules immenses, tels que le festival de Nagaoka dans le département de Niigata et celui d'Omagari dans le département d'Akita, seront également de retour après trois ans de pause.

Le festival Tanabata de Sendai et le festival de danse Awa Odori de Tokushima faisaient partie des cinq événements organisés l'année dernière. Selon les organisateurs, les festivals de cette année seront de plus grande envergure.

Malgré le recul de la pandémie et la fin des restrictions de voyage, sept grands feux d'artifice ont toutefois été annulés pour la troisième année consécutive.

Les organisateurs du festival de feux d'artifice de la rivière Sumida à Tokyo, tout comme ceux de la rivière Nagara à Gifu, jugent en effet inévitable que leurs sites soient bondés.