Des enfants ukrainiens à Nagano, au Japon, ont commencé l’école

Quatre enfants ukrainiens qui ont été évacués dans une ville du département de Nagano, dans le centre du Japon, ont commencé à aller à l'école.

Neuf femmes et enfants ukrainiens vivent désormais dans la ville de Takamori, qui nouait des échanges avec l'Ukraine par le biais du karaté.

Les enfants, âgés de 8 à 13 ans, sont entrés lundi dans les écoles primaires et collèges de la ville.

À l'école primaire, trois des enfants se sont présentés devant toute l'assemblée de l'école et ont été accueillis par des applaudissements. Ils ont souri lorsqu'on leur a montré leurs casiers pour les chaussures et leurs salles de classe.

Les responsables de la ville ont déclaré que, pour l'instant, les enfants iront à l'école trois fois par semaine et suivront des cours tels que l'éducation physique et artistique, et étudieront le japonais le reste du temps.

Une jeune japonaise a expliqué qu'elle souhaitait devenir leur amie, tandis qu'un écolier a manifesté sa volonté d’en savoir davantage sur leur pays et de jouer à des jeux ukrainiens.