Le vice-premier ministre russe indique que le Japon n’aura plus le droit de pêcher près des îles

Le vice-premier ministre russe, Yury Trutnev, a donné son avis sur la décision de Moscou de suspendre l’application d’un accord sur les pêches passé avec le Japon.

M. Trutnev, qui est aussi en charge de l’Extrême-Orient russe, s’exprimait vendredi devant les journalistes.

Il a expliqué que son pays retirerait au Japon le droit de pêcher près de quatre îles détenues par la Russie et revendiquées par le Japon.

La Russie contrôle ces îles, le Japon les revendique. Le gouvernement nippon maintient qu’elles font partie intégrante de son territoire et qu’elles ont été occupées illégalement après la Seconde Guerre mondiale.

M. Trutnev a également répété que le Japon avait refusé de payer ses quotas de pêche, ce que Moscou avait souligné.

Plus tôt cette semaine, le Japon avait indiqué qu’il était regrettable que la Russie ait unilatéralement suspendu l’application de l’accord.

Le Japon prévoit de continuer ses consultations avec la Russie pour que les pêcheurs nippons puissent travailler en toute sécurité.