Le Japon promettra une aide alimentaire lors du sommet du G7

Le gouvernement japonais devrait annoncer un projet d’aide alimentaire pour les pays vulnérables lors du sommet du G7, sur fond de craintes croissantes concernant la possible crise alimentaire qui pourrait découler de l’invasion russe de l’Ukraine.

La sécurité alimentaire devrait être à l’ordre du jour lors du sommet prévu en Allemagne plus tard ce mois-ci.

L’Ukraine est un des plus gros importateurs de blé au monde, mais le blocus de la Russie dans la mer Noire a empêché son transport.

Le gouvernement japonais effectue le nécessaire pour promettre de l’aide à l’Ukraine, ainsi qu’aux pays du Moyen-Orient et d’Afrique, où les pénuries de nourriture ont un impact majeur.

L’aide devrait se présenter sous forme de contributions financières au Programme alimentaire mondial et à d’autres organisations internationales.

Le porte-parole du gouvernement, Matsuno Hirokazu, a indiqué aux journalistes vendredi que l’invasion de la Russie avait causé une flambée des prix du blé et accru les craintes d’insécurité alimentaire.

M. Matsuno a précisé que le conflit avait un impact sérieux sur le Moyen-Orient et l’Afrique, deux régions très dépendantes des exportations ukrainiennes.

Il a ajouté que le Japon continuerait de travailler avec les autres membres du G7 et le reste de la communauté internationale pour envisager de fournir une aide aux pays affectés.