Le Japon rouvre ses portes aux touristes

Le Japon a assoupli ses restrictions d’entrée sur le territoire liées au coronavirus et commence à accepter des touristes étrangers pour la première fois en plus de deux ans.

Ce vendredi, le gouvernement rouvre les portes du pays aux visiteurs de 98 pays et territoires, où le risque concernant la situation sanitaire est jugé faible. Les États-Unis, la Chine et la Corée du Sud en font partie.

Les visiteurs en provenance de ces régions n’ont plus à passer de test de dépistage à leur arrivée et à s’isoler en quarantaine, même s’ils ne sont pas vaccinés.

Le nombre de touristes admis reste néanmoins limité puisque le quota journalier d’arrivées est fixé à 20 000.

Pour le moment, les touristes admis sont obligés de voyager dans le cadre de tours organisés, une mesure destinée à prévenir la propagation du coronavirus.

L’Agence japonaise du tourisme a publié des directives, demandant aux agences de voyages de s’assurer que les visiteurs respectent les gestes barrières, notamment le port du masque.

Les agences doivent aussi obtenir des visiteurs qu’ils acceptent de souscrire à une assurance médicale privée qui couvre une éventuelle hospitalisation au Japon.

S’ils ne respectent pas ces règles, les touristes peuvent voir leur participation au tour refusée.

Les grandes agences de voyages indiquent qu’il faudra au moins un mois avant que les touristes reviennent, le temps qu’ils entendent parler des nouvelles mesures et que leur visa soit délivré.

Le Japon espère que le retour des touristes relancera les économies locales du pays. Le volume sera cependant bien plus bas qu’avant la pandémie, où l’Archipel accueillait annuellement plus de 30 millions de visiteurs.

Il reste à voir si le gouvernement arrivera à assouplir les restrictions d’entrée dans le pays tout en s’assurant que les touristes respectent bien les mesures sanitaires.