Le Japon élu pour un mandat de deux ans au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Japon est l’un des cinq pays qui ont été élus pour un mandat de deux ans au Conseil de sécurité des Nations unies.

L’Assemblée générale de l’ONU a procédé au vote jeudi.

Le président de l’Assemblée générale Adbulla Shahid a fait cette annonce. Les autres pays sont l’Équateur, Malte, le Mozambique et la Suisse. Le mandat commence le 1er janvier 2023.

Dix membres non permanents et cinq permanents font partie du conseil. C’est le seul organe des Nations unies qui peut prendre des décisions juridiquement contraignantes, telles que l’imposition de sanctions et l’autorisation du recours à la force.

Cependant, les délégués de Russie et de Chine ont fait l’objet de critiques pour avoir empêché les autres d’agir. Ils ont utilisé leur droit de veto sur la guerre en Ukraine et le programme de missiles de la Corée du Nord.

L’ambassadeur japonais aux Nations unies, Ishikane Kimihiro, a déclaré que les diplomates nippons espèrent utiliser leur influence pour apporter des réformes. Selon lui, le Conseil de sécurité n’a pas été en mesure de remplir ses fonctions, mais de nombreux membres ont fait tout leur possible pour trouver une solution. Il a ajouté que le Japon se consacre à ces efforts.

M. Ishikane a déclaré que le Japon peut montrer la voie aux autres pays en matière de prévention des conflits et de leur récurrence.