Deux Britanniques et un Marocain condamnés à mort dans l’est de l’Ukraine

Deux Britanniques et un Marocain, capturés par les forces pro-russes, ont été condamnés à mort dans l’est de l’Ukraine.

Ils sont accusés d’avoir combattu illégalement au nom du gouvernement ukrainien comme mercenaires.

Selon l’agence de presse russe Interfax, les deux ressortissants britanniques ont été capturés à Mariupol dans la région du Donetsk à la mi-avril. Le ressortissant marocain a été arrêté à Donetsk en mars.

Le tribunal de Donetsk qui a prononcé le verdict n’est pas reconnu internationalement. L’Ukraine et les gouvernements occidentaux ont condamné la décision.

Sur Twitter, la ministre britannique des Affaires étrangères a déclaré qu’il s’agit d’un faux jugement qui n’a aucune légitimité.

Selon un porte-parole du premier ministre Boris Johnson, les combattants devraient être protégés contre les poursuites en vertu des Conventions de Genève.

Des combats féroces se poursuivent dans la ville orientale de Severodonetsk. Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré que la bataille pour le maintien de la région de Luhansk reste dans l’impasse.

Le ministère ukrainien de la Défense a indiqué que ses troupes ont besoin de plus d’armes lourdes de la part des pays occidentaux pour faire face à la puissance de feu russe. Selon lui, les Ukrainiens ne peuvent pas se permettre de continuer à perdre leurs fils et leurs filles dans les combats.