Réouverture de la représentation du Kuomintang taïwanais aux États-Unis

Le Kuomintang (KMT), principal parti d’opposition taïwanais, a inauguré une antenne aux États-Unis après un hiatus de 14 ans.

Le président du KMT, Eric Chu, a célébré la réouverture de ces bureaux à Washington mercredi, en compagnie d’autres personnes. Il a déclaré que son parti était proaméricain et prodémocratie, avant d'ajouter que l’étiqueter à tort de« pro-Pékin » relevait de la propagande.

Le nouveau local, situé à 1 km environ de la Maison Blanche et du Capitole, remplace le bureau de l’ancienne représentation fermé en 2008.

Le KMT veut, semble-t-il, reconquérir le pouvoir aux prochaines élections en renforçant la communication avec les principaux soutiens de Taïwan, l’administration américaine et le Congrès, et dissiper ainsi l’image d’un parti extrêmement conciliant envers la Chine.