OMS : plus de 1000 cas de variole du singe enregistrés

L’Organisation mondiale de la santé indique que plus de 1000 personnes ont été contaminé par la variole du singe, principalement dans les pays occidentaux, durant l’épidémie actuelle.

Le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est exprimé mercredi lors d’une conférence de presse.

Il a déclaré : « Plus de 1000 cas confirmés de variole du singe ont été confirmés auprès de l’OMS dans 29 pays qui ne sont pas endémiques ». Il a ajouté qu’aucun décès n’avait été rapporté dans ces pays.

M. Tedros a indiqué que « les risques que la variole du singe s’installe dans des pays non-endémique est réel. »

Il a appelé les pays affectés à faire des efforts pour endiguer le nombre de contaminations, en traçant notamment les déplacements des personnes infectées.

Rosamund Lewis, la responsable technique de l’OMS pour la variole du singe, a expliqué que les transmissions entre humains sont principalement causées par des contacts étroits, dont des contacts physiques.

Cependant, Mme Lewis a averti que le virus pourrait se transmettre par voie aérienne sous forme de microgouttelettes. Elle a mis en garde les personnes vivant avec des patients et le personnel médical en contact avec des patients.