Des diplomates du Japon, des États-Unis et de Corée du Sud condamnent la Corée du Nord et confirment leur coopération

Des diplomates de haut rang du Japon, des États-Unis et de Corée du Sud ont condamné les tirs répétés de missiles balistiques de la Corée du Nord. Ils ont également convenu de renforcer la coopération trilatérale en matière de sécurité.

Le vice-ministre japonais des Affaires étrangères, Mori Takeo, la vice-secrétaire d’État américaine, Wendy Sherman, et le premier vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Cho Hyun-dong, se sont rencontrés à Séoul mercredi. Il s’agissait de leur première rencontre en personne depuis le mois de novembre.

Un communiqué conjoint publié après les discussions indique que les officiels ont « fortement condamné » la Corée du Nord et ont exhorté le pays à cesser immédiatement les actions qui mettent en danger la paix et la sécurité mondiales.

À Washington, des officiels avertissent que la Corée du Nord pourrait effectuer son septième essai nucléaire à n’importe quel moment.

Le communiqué précise que Mme Sherman a réaffirmé « l’engagement inébranlable » de Washington à défendre le Japon et la Corée du Sud, notamment via une dissuasion élargie.

Les officiels ont exhorté Pyongyang à retourner à la table des négociations soulignant qu’un « chemin vers un dialogue sérieux et durable est toujours possible ».

Le communiqué indique également que les officiels ont discuté d’un large éventail de dossiers régionaux et mondiaux urgents, parmi lesquels se trouvaient les efforts pour soutenir l’Ukraine sur fond d’invasion du pays par la Russie, et la promotion d’un Indopacifique libre et ouvert.