Pour Matsuno Hirokazu, la suspension du pacte sur la pêche par la Russie est « regrettable »

Le porte-parole du gouvernement japonais, Matsuno Hirokazu, a déclaré qu’il était regrettable que la Russie ait décidé de suspendre l’application d’un accord bilatéral sur la pêche.

M. Matsuno a fait ce commentaire mercredi en conférence de presse.

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé mardi qu’il suspendrait la mise en application d’un accord conclu en 1998 qui permet aux bateaux de pêche japonais d’opérer en toute sécurité près des quatre îles détenues par la Russie et revendiquées par le Japon.

La Russie contrôle les îles, le Japon les revendique, le gouvernement nippon maintient qu’elles font partie intégrante de son territoire et qu’elles ont été occupées illégalement après la Seconde Guerre mondiale.

M. Matsuno a expliqué que Moscou avait fait de la coopération du Japon sur d’autres projets dans la province de Sakhaline une précondition apparente pour l’application de l’accord sur la pêche.

Il a précisé que le gouvernement continuerait ses consultations avec la Russie pour que les pêcheurs japonais puissent travailler en sécurité, conformément à l’accord.