Réouverture du dialogue entre les organisations patronales nippone et sud-coréenne

Les responsables de la Fédération patronale japonaise Keidanren vont rencontrer leurs homologues sud-coréens pour la première fois en trois ans.

Avant le début de la pandémie, le Keidanren et la Fédération des industries coréennes (FKI) organisaient quasiment tous les ans un forum qui se déroulait alternativement au Japon et en Corée du Sud. L’édition de 2020 avait été annulée à cause de la situation sanitaire.

Le président du Keidanren, Tokura Masakazu, a annoncé qu’il avait contacté la FKI pour reprendre le dialogue : « Le Japon et la Corée du Sud partagent les mêmes valeurs. Malheureusement, des tensions subsistent à cause de différends historiques. Mais nos deux pays ont aussi une longue histoire d’échanges. Je veux me rendre en Corée du Sud et organiser des discussions. »

M. Tokura a déclaré que la FKI souhaitait aussi les discussions. Il espère que ces échanges entre gens d’affaires contribueront à améliorer les relations bilatérales.