Rafael Grossi : l’AIEA s’inquiète d’un possible test nucléaire en Corée du Nord

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique a fait part de ses vives inquiétudes concernant un possible essai nucléaire nord-coréen.

Rafael Grossi participe actuellement à une réunion à huis clos du conseil d’administration de l’AIEA qui a débuté lundi à Vienne.

Le gendarme onusien du nucléaire a publié son allocution liminaire. M. Grossi y évoque le fait qu’un des tunnels d’entrée sur le site de test nucléaire de Punggye-ri, en Corée du Nord, a été rouvert, ce qui pourrait présumer d’un prochain test nucléaire.

M. Grossi a aussi abordé la question de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia en Ukraine, qui est toujours sous contrôle des forces russes.

Le régulateur ukrainien du nucléaire a fait savoir à l’AIEA qu’il avait « perdu le contrôle » des matériaux nucléaires présents sur le site.

M. Grossi a déclaré que cette situation présentait un risque clair et certain pour la sécurité et la sûreté de la centrale.

Il a précisé que l’AIEA étudie les moyens d’envoyer une équipe d’experts internationaux sur place pour garantir la sécurité.