L’Ukraine regagne du terrain à Severodonetsk malgré les attaques russes sur Kyiv

De violents combats se poursuivent en Ukraine, alors que les forces russes frappent avec des missiles la capitale ukrainienne, Kyiv. Dans la ville clé de Severodonetsk, dans l'est du pays, elles ont rencontré une forte résistance.

L'armée ukrainienne et d'autres sources affirment que des bombardiers russes ont tiré cinq missiles de croisière sur Kyiv dimanche. Selon elles, quatre de ces missiles ont touché une usine de réparation de wagons, faisant un blessé parmi les ouvriers.

Les autorités ukrainiennes ont montré aux médias le site où, selon elles, les missiles sont tombés. Les images montrent d'importants dégâts à l'extérieur d'un bâtiment et sur son toit. Une partie de la structure était encore en feu et la zone était parsemée de débris.

Ailleurs dans le pays, les combats se poursuivent dans la ville de Severodonetsk, dans la région orientale de Luhansk.

Le gouverneur de Luhansk, Serhiy Haidai, a déclaré dimanche sur les réseaux sociaux que les forces russes s'étaient déjà emparées de 70 % de la ville. Il a ajouté qu'elles avaient été repoussées au cours des deux derniers jours et que l'Ukraine avait repris le contrôle de 50 % de la ville.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré que les forces russes, dans la région de Luhansk, comprenaient du personnel « mal équipé et mal entraîné », mobilisé à partir des forces séparatistes dirigées par la Russie.

Selon le ministère, les forces ukrainiennes ont probablement freiné la « dynamique opérationnelle » de la Russie.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré lundi qu'il s’était rendu, entre autres, dans une ville adjacente à Severodonetsk.

Il a publié une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle on le voit s'entretenir avec des commandants militaires et poser pour des photos avec des soldats. Il a déclaré qu'il était fier de toutes les personnes qu'il avait rencontrées.