Les récents tirs de missiles balistiques de la Corée du Nord pourraient attiser les tensions

Selon l’armée sud-coréenne, la Corée du Nord a tiré dimanche matin huit missiles balistiques à courte portée en direction de la mer du Japon, ce qui pourrait attiser les tensions sur la péninsule coréenne.

L’état-major interarmées de la Corée du Sud indique que les lancements ont eu lieu peu après 9 heures du matin pendant environ 30 minutes, depuis quatre sites.

D’après les médias sud-coréens, c’est la première fois que la Corée du Nord tire huit missiles balistiques en si peu de temps. Pyongyang tenterait de montrer sa capacité à effectuer des tirs de missiles balistiques depuis plusieurs endroits et à échapper aux systèmes anti-missiles.

Lors de leur sommet le mois dernier, les dirigeants de la Corée du Sud et des États-Unis ont convenu d’entamer des discussions sur l’élargissement de la portée des exercices militaires conjoints.

Les deux pays ont organisé trois journées de manœuvres militaires conjointes qui se sont achevées samedi, dans les eaux internationales au sud-est du département japonais d’Okinawa. C’est la première fois depuis novembre 2017 que Séoul et Washington organisent des exercices conjoints impliquant un porte-avions à propulsion nucléaire.

Les analystes sud-coréens indiquent que les derniers tirs de la Corée du Nord montrent sa position ferme vis-à-vis des tentatives de la Corée du Sud et des États-Unis de renforcer leur dissuasion.

Après les tirs de la Corée du Nord, le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a ordonné le renforcement continu de la dissuasion et de la posture défensive.