Un rapport états-unien accuse la Chine d’avoir détenu un grand nombre de Ouïghours

Aux États-Unis, un rapport gouvernemental sur la liberté religieuse dans le monde accuse la Chine d’avoir détenu un grand nombre de musulmans et d'autres personnes dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. 

Le département d’État du pays a publié son rapport annuel jeudi.

Selon le rapport, plus d’un million de Ouïghours et d’autres ont été détenus dans des camps d’internement dans la région du Xinjiang depuis 2017.

Le secrétaire d’État Antony Blinken a déclaré devant la presse que la Chine continue de commettre un génocide et de réprimer les Ouïghours, majoritairement musulmans, et les membres d'autres groupes religieux minoritaires.

Il a utilisé le mot génocide, qui désigne l'extermination délibérée d'un certain groupe ethnique ou religieux.

Un haut responsable du département d’État, qui a participé à la rédaction du rapport, a déclaré que la Chine a recours à des technologies sophistiquées, comme l’intelligence artificielle et la reconnaissance faciale, pour surveiller et contrôler une prison à ciel ouvert dans le Xinjiang. 

Il a ajouté que Pékin continue aussi sa répression contre les bouddhistes tibétains. Selon lui, les autorités ont arrêté et torturé des Tibétains, qui faisaient la promotion de leur langue et culture.