Une commission d’investisseurs indique que la Russie est en défaut de paiement potentiel

Une commission composée d’importants courtiers en valeurs et d’investisseurs a déclaré que la Russie était potentiellement en défaut de paiement après avoir manqué les échéances sur ses obligations.

Le Credit Derivatives Determinations Committee a maintenu mercredi la déclaration des investisseurs selon laquelle la Russie n’a pas inclus d’intérêts supplémentaires à la suite d’un retard sur le paiement d’une obligation russe en dollars, arrivée à terme le 4 avril.

Le gouvernement russe avait initialement expliqué qu’il paierait en roubles mais a finalement payé en dollars, avec près d'un mois de retard. Les investisseurs estiment que la Russie ne leur a pas versé les intérêts cumulés pendant cette période.

Avec cette dernière décision, les marchés pourront juger que les obligations russes sont de facto en défaut.

Cela limitera le champ des options pour le gouvernement et les entreprises russes pour recueillir des fonds.

Le Kremlin a insisté sur le fait qu’il disposait à la fois des fonds et de la volonté de s’acquitter de leurs paiements, estimant que la situation actuelle était différente de la crise financière russe de 1998.