La Russie intensifie son offensive à Luhansk

Les troupes russes intensifient leur offensive pour tenter de prendre le contrôle total de la région de Luhansk, dans l’est de l’Ukraine. Entre-temps, les forces ukrainiennes ont apparemment entamé une contre-attaque limitée dans la région méridionale de Kherson.

L’offensive intensifiée à Luhansk survient alors que les forces russes tentent d’assiéger Severodonetsk, une ville considérée comme le dernier bastion de l’Ukraine dans la région.

Lundi, le ministère russe de la Défense a déclaré que ses forces ont détruit des armes et des entrepôts de munitions dans la région orientale de Donetsk. Il a aussi indiqué que ses troupes ont attaqué des chantiers navals et détruit des véhicules blindés dans la région méridionale de Mykolaiv.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a exprimé dimanche sa détermination à poursuivre la lutte contre les forces russes avec l’aide des pays occidentaux.

Selon M. Zelenskyy, son pays travaille en permanence pour essayer de trouver des armes plus modernes. Il s’est dit reconnaissant envers tous ceux qui « démontrent aux occupants que la paix sera toujours la nôtre. »

Lundi, le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu par téléphone avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Selon le Kremlin, M. Poutine a fait savoir à M. Erdogan que la Russie est prête à faciliter le transit maritime sans entrave des céréales et autres marchandises en coordination avec la Turquie. Il a indiqué que cela concerne les ports des mers Noire et d’Azov.

Ces remarques surviennent sur fond d’inquiétudes de plus en plus vives concernant une éventuelle crise alimentaire mondiale.