Vladimir Poutine met en garde contre la livraison d'armes occidentales à l'Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine met en garde contre toute aide militaire supplémentaire à l'Ukraine susceptible d’empirer la situation et d’aggraver la crise humanitaire.

M. Poutine s'est entretenu samedi, par téléphone, avec le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz.

Selon le Kremlin, il aurait adressé une mise en garde contre les dangers d’un « apport d'armes occidentales » à l'Ukraine.

MM. Macron et Scholz ont exhorté le président russe à lever le blocus des ports ukrainiens de la mer Noire. M. Poutine s’est dit prêt à chercher des options pour des exportations de céréales sans entraves, y compris de produits ukrainiens depuis les ports de la mer Noire.

Il a insisté sur le fait que les sanctions contre la Russie devaient être levées afin d’éviter une crise alimentaire mondiale.

Les forces russes tentent d'assiéger Severodonetsk, considéré comme le dernier bastion de l'Ukraine dans la région de Luhansk.

Le ministère russe de la Défense a affirmé samedi que son armée contrôlait totalement Lyman, un nœud ferroviaire stratégique dans la région voisine de Donetsk, à environ 40 kilomètres à l'ouest de Severodonetsk.

Selon le ministère de la Défense britannique, les forces russes pourraient utiliser Lyman comme point d'appui pour progresser vers Severodonetsk.