Le premier ministre haïtien fait l’objet d’une enquête sur l’assassinat du président

Les procureurs d'Haïti disent qu'ils enquêtent sur le premier ministre Ariel Henry en relation avec l'assassinat du président Jovenel Moise en juillet.

M. Henry a été nommé premier ministre par M. Moise peu de temps avant que le président ne soit abattu à son domicile. M. Henry a pris ses fonctions après l'assassinat et dirige actuellement la nation par intérim.

Les procureurs ont déclaré mardi avoir demandé aux autorités d'interdire à ce dernier de quitter le pays, citant sa possible implication dans l'affaire.

Ils ont déclaré que les enregistrements téléphoniques montraient que M. Henry avait parlé deux fois avec un suspect clé dans le meurtre du président quelques heures seulement après l'incident. M. Henry, dans une publication sur Twitter, a nié toute implication dans le meurtre.

Mardi, il a indiqué, toujours sur Twitter, qu'il était déterminé à remettre le pays sur pied après le violent tremblement de terre du 14 août, qui a fait plus de 2000 morts.

Des observateurs disent, cependant, que les derniers développements dans l'enquête sur le meurtre peuvent provoquer une incertitude politique et entraver les efforts de reconstruction.