La dette des entreprises japonaises atteint 5700 milliards de dollars et dépasse le PIB

Alors que la pandémie de coronavirus se poursuit, la dette des entreprises japonaises dépasse la valeur de la production économique totale du pays. Elle atteint près de 5700 milliards de dollars.

Selon le bureau du gouvernement, à la fin de l’année dernière, la dette totale des entreprises représentait 116 % du produit intérieur brut du Japon.

Ce pourcentage est largement supérieur par rapport à d’autres pays ; 85 % pour les États-Unis, 80 % pour le Royaume-Uni et 73 % pour l'Allemagne.

De plus en plus d’entreprises n’ont d’autre choix que de recourir à l’emprunt pour pouvoir couvrir leurs fonds de roulement ou augmenter leurs réserves d'urgence afin de faire face aux effets de la pandémie.

Elles ont bénéficié de prêts sans intérêt ni garantie mis en place par le gouvernement dans le cadre des mesures de soutien économique pendant la pandémie de coronavirus.

Selon le bureau du gouvernement, les entreprises doivent augmenter leur capacité de rendement, ajoutant que de nouvelles politiques gouvernementales sont nécessaires pour les y aider. Cela permettra un remboursement de leurs dettes même en cas d’évolution de la demande des consommateurs après la pandémie et une contribution pour aider à rétablir la santé économique du pays.