Lancement de missiles de croisière par la Corée du Nord

La Corée du Nord a annoncé le lancement avec succès d’un nouveau type de missile de croisière à longue portée.

Dans l’édition de lundi du Rodong Sinmun, le journal du Parti des travailleurs au pouvoir, figurait un article selon lequel l'Académie des sciences de la défense a procédé au lancement de ces nouveaux missiles samedi et dimanche.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n'aurait pas assisté au lancement des projectiles.

Pyongyang qualifie ce missile de croisière à longue portée d’« arme stratégique de grande importance », qui lui permettra d’atteindre l'objectif clé du plan quinquennal de développement de la science de défense et des arsenaux du pays. La Corée du Nord précise par ailleurs que le développement du missile a été accéléré au cours des deux dernières années.

Dans un communiqué, le Commandement américain pour l'Indo-Pacifique a déploré le fait que ces tirs de missiles présumés mettent en évidence l'attention constante que porte la Corée du Nord au développement de son programme militaire et les menaces que cela représente pour les pays voisins et la communauté internationale.

S’exprimant devant la presse lundi dans la matinée, les chefs d'état-major interarmées sud-coréens ont déclaré qu'une analyse des tirs était en cours, en étroite collaboration avec les services de renseignement américains.

Lundi, réagissant aux lancements nord-coréens, le porte-parole du gouvernement japonais, Kato Katsunobu, a déclaré que si la portée des missiles était bel et bien de 1500 kilomètres, ce serait un sujet d’inquiétude pour le Japon.