Afghanistan : séparation des étudiants et des étudiantes dans les universités

En Afghanistan, l’actuel ministre taliban de l’Enseignement supérieur déclare que les filles peuvent poursuivre leurs études à l’université, mais qu’elles devront être séparées des garçons dans les salles de cours.

Abdul Baqi Haqqani a donné dimanche une conférence de presse à Kaboul, la capitale. Il s’est exprimé sur la politique éducative, dont les filles et les femmes étaient exclues sous l’ancien régime taliban.

M. Haqqani a affirmé que les talibans allaient commencer à construire « à partir de ce qui existe déjà. » Il a toutefois annoncé des changements concernant toutes les pratiques jugées non conformes à la loi islamique et à la culture afghane.

Le ministre a précisé que les étudiants se verraient proposer des bâtiments séparés de ceux des étudiantes et que certaines classes seraient cloisonnées en deux parties ou programmées à des heures différentes.

Il a laissé entendre que les étudiants seraient confrontés, dans la mesure du possible, à des enseignants du même sexe. Les étudiantes devront par ailleurs porter le hijab.

M. Haqqani a fait part de son intention de rouvrir toutes les universités nationales, invitant les enseignants à regagner leur milieu de travail.