Manifestations de ressortissants du Myanmar en prélude à l’Assemblée générale de l’ONU

Des ressortissants du Myanmar ont manifesté dans le monde entier. Ils pressent la communauté internationale d’agir contre le régime militaire qu’ils subissent dans leur pays, en prélude à l’Assemblée générale des Nations unies dont le début est programmé mardi.

Des manifestations ont eu lieu dans plus d’une dizaine de pays, durant le week-end. Les protestataires appellent la communauté internationale à rejeter la junte militaire et à reconnaître le gouvernement d’unité nationale. Ce dernier réunit des groupes de défense de la démocratie et des sympathisants de la conseillère d’État Aung San Suu Kyi, écartée du pouvoir.

L’armée s’est emparée du pouvoir en février dernier. Elle réprime depuis huit mois tous les opposants, à travers le monde. Selon un groupe de défense des droits humains, plus d’un millier de civils ont été tués, dont des enfants, et plus de 8000 personnes ont été incarcérées.

Près de 1400 protestataires ont défilé à Tokyo. Scandant des slogans en faveur de la liberté au Myanmar, ils ont exhibé le salut à trois doigts, symbole de la lutte contre le régime militaire. Il s’agissait essentiellement de jeunes originaires du Myanmar et de citoyens japonais qui les soutiennent.

Une minute de silence a été observée devant l’université des Nations unies, en hommage aux victimes de la répression.

Les responsables de la manifestation ont remis un message au personnel de l’université, réclamant la prise en compte, par l’ONU, du gouvernement d’unité nationale.